Aquabiking : pédalez… dans l’eau !

[23 juin 2010 - 17h54] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h39]

Un savant mélange de vélo d’appartement et d’aquagym… Ainsi peut-on présenter l’aquabiking ou aquacycling, une discipline pratiquée dans les salles de sport équipées de « bicyclettes » adaptées. Des bicyclettes sans roues certes, mais avec des pédales. Et qui fonctionnent sous l’eau ! Simulation de cotes, de descentes, exercices de danseuse ou de sprint… Les cours d’aquabiking sont menés en musique par un professeur de ce sport de fitness aquatique, très nouveau genre. Renforcement musculaire et travail cardiovasculaire, cette pratique introduite en France il y a seulement 3 ans, est accessible à un très large public.

« Tout le monde peut pratiquer l’aquabiking », assure Fabio Vetro, professeur de sports aquatiques dans un club parisien. Même si cette discipline peut être très éprouvante « en fonction de la durée du cours et de son intensité », elle permet de muscler et d’affiner la partie inférieure du corps. Et tout cela avec un risque très réduit de traumatisme ou de « forçage ». Assis sur la selle de leur vélo immergé jusqu’au guidon, les élèves suivent des séances de 30 minutes, voire 45 minutes pour les mieux entraînés, d’exercices de pédalage aquatique.

Quelle est la plus-value du vélo immergé ?

– « L’eau exerce une résistance importante et immédiate », explique Fabio Vetro. Par conséquent, les résultats sont plus rapidement atteints. Les muscles entre les pieds et la ceinture abdominale s’affinent et se sculptent rapidement… à condition d’être assidu ;
– L’eau a un effet drainant. « Le massage naturel exercé par le liquide pendant les exercices, réduit l’effet peau d’orange et stimule la circulation sanguine » ;
– L’eau toujours elle, atténue les micro-traumatismes que le vélo traditionnel inflige aux articulations, aux muscles et aux tendons. « Dans l’eau il y a moins d’à-coups, de secousses et de rebonds. Les courbatures sont moins importantes avec l’aquacycling qu’en pratiquant le vélo hors de l’eau ». A tel point que certains « centres de rééducation utilisent déjà cet outil pour leurs séances ».

En résumé, l’aquabiking est efficace… mais onéreux. Bien que la plupart des salles de sport proposent des abonnements incluant toutes les activités, celles qui sont dotées de vélos aquatiques ont dû revoir leurs tarifs… à la hausse.

Pour trouver un club proposant des cours d’aquabiking :
http://www.sports-et-loisirs.fr/resultats-clubs-de-Aquabiking+Velo+Aquatique.php.

Partager cet article