Athérosclérose : les jeunes aussi…

[10 avril 2001 - 00h00]

Non, les maladies cardio-vasculaires et l’athérosclérose ne touchent pas « que » les seniors … Les auteurs américains d’une étude destinée à évaluer les déterminants des maladies vasculaires – la Pathobiological Determinants of Atherosclerose in Youth Study (PDAY) – en sont aujourd’hui persuadés. Ils ont en effet découvert des plaques d’athérome… chez des sujets de 15 à 34 ans ! Et le fait nouveau, c’est qu’elles n’étaient pas associées à un excès de cholestérol dans le sang…

En cause, bien sûr, de mauvaises habitudes alimentaires. Mais pas seulement… Le Dr Henry Mc Gill et son équipe ont en fait travaillé… sur des personnes décédées de mort violente. Victimes d’accidents de la voie publique ou d’homicides, ou encore suicidés, ces 856 femmes et hommes ont tous fait l’objet d’une autopsie.

Leurs constatations sont remarquables. En effet, même s’ils présentaient un taux de cholestérol sanguin normal, tous les sujets dont le mode de vie était associé à des facteurs de risque vasculaire – tabagisme, obésité, hypertension, diabète… – présentaient des plaques d’athérome. Lesquelles étaient situées à l’intérieur de l’artère coronaire droite et de l’aorte abdominale.

Comment expliquer que ces athéromes soient associés à une cholestérolémie normale ? D’après les auteurs, il faut en rechercher la cause dans une mauvaise hygiène de vie. Le rôle « fondateur » du tabagisme, de l’obésité, ou du diabète, étroitement liés au mode de vie, se trouve ainsi confirmé. Quant à l’hypertension, sa relation avec les risques vasculaires était également connue de longue date…

Pour Mac Gill, la cause est entendue. A ses confrères, il rappelle aujourd’hui que tous les facteurs de risque cardio-vasculaires devraient être contrôlés chez les enfants et les adolescents. Et pas seulement chez les quinqua…

Partager cet article