Des agricultrices au secours de leurs hommes

[08 mars 2012 - 16h01] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h50]

En France, les agricultrices se mobilisent pour sauver leurs hommes ! Sujet tabou pour ces derniers, le suicide l’est beaucoup moins semble-t-il, pour leurs femmes. La Mutualité sociale agricole (MSA) en a pris conscience, et mène actuellement une étude pour développer l’accompagnement des hommes confrontés aux risques psycho-sociaux. Elle s’appuie pour cela, sur des femmes.

Si à l’occasion de la Journée internationale de la Femme, l’ONU met l’accent sur le rôle « des femmes vivant en milieu rural pour éradiquer la faim et la pauvreté », en France les agricultrices prennent en main la santé mentale de leurs hommes. Leurs fils, leurs maris, leurs pères ou leurs frères.

Isolement, difficultés économiques, longues journées de travail … Chaque année dans notre pays, environ 400 agriculteurs – puisqu’il s’agit d’hommes principalement – mettent fin à leurs jours. Soit plus d’un suicide par jour. La grande difficulté des autorités de tutelle et en l’occurrence de la MSA, est d’identifier les hommes à risque. C’est le seul moyen de pouvoir ensuite, développer une politique de prévention.

Les hommes s’enferment…

« La gestion des risques psychosociaux est une priorité à la MSA », nous explique Magalie Cayon, responsable du service de Prévention de la vie professionnelle. « Il est toutefois très difficile de mobiliser les hommes sur les questions du risque de dépression, et du suicide. A chaque fois que nous organisons des réunions sur le sujet ou d’autres manifestations, ils ne se déplacent pas. Ils ne veulent pas en parler ».

Parallèlement, « nous avons été sollicités par un groupe de femmes qui rencontrent des problèmes de dépression, voire de suicide au sein de leur famille. C’est ainsi qu’est née l’idée de s’appuyer sur elles pour faire en sorte que les hommes (fils, père, mari, frère, n.d.l.r.) entrent dans une démarche de prévention ».

Le travail – pas simple – vient de démarrer. L’objectif est d’élaborer des outils pour détecter les personnes en situation de risque suicidaire, et de les accompagner. Les résultats de cette version nettement moins romantique de l’Amour est dans le pré devraient être disponibles « au cours du deuxième semestre 2012 ».

Les femmes et l’agriculture en France

Selon les derniers chiffres disponibles – ils datant de 2010 – la population active féminine agricole rassemble 549 000 femmes réparties en trois catégories : 120 000 chefs d’exploitations ou d’entreprises agricoles, 41 000 collaboratrices d’exploitation et 388 000 salariées.

Partager cet article