Faire du sport avec un hallux valgus, c’est possible !

[26 avril 2013 - 12h27] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h56]

Vous avez ce que l’on appelle non sans imagination, un « oignon » au pied, c’est-à-dire en fait une déformation osseuse du gros orteil ? Cet hallux valgus comme l’appellent les médecins, est un défaut souvent héréditaire et relativement courant. Et dans 95% des cas, il affecte des femmes. Parfois même les deux pieds sont touchés, et le port de chaussures trop serrées peut naturellement accentuer le phénomène. Peut-on dans ces conditions, pratiquer une activité sportive ? David Savajol, podologue du sport, vous livre quelques conseils pratiques.

Les disciplines recommandées

– La natation est le sport idéal. Pour tous, et plus particulièrement pour les porteurs d’un hallux valgus. Cette activité, qui n’est traumatisante ni pour le rachis ni les articulations, soulage aussi les pieds puisqu’elle n’impose pas d‘appui au sol. Elle n’a donc aucune incidence sur la déformation ;

– Les sports pratiqués pieds nus, eux aussi, sont un bon choix. C’est le cas de la danse africaine, du yoga ou du judo par exemple. « C’est le top. Ils permettent de développer un meilleur équilibre », souligne David Savajol. En effet, l’hallux valgus peut avoir des effets néfastes sur la stabilité. En outre, pratiquer nus pieds permet évidemment de ne pas les comprimer dans une chaussure ;

– Pour tous les autres sport, « il n’y a aucune contre-indication spécifique. Toutes les disciplines peuvent a priori être pratiquées par les patients souffrant d’un hallux valgus. Même si certains arrêtent le tennis ou le badminton car les violents appuis sur l’avant-pied et les chocs latéraux leurs sont trop douloureux », explique-t-il. Pour ce qui est de la course à pied, un sport largement pratiqué, « il est essentiel de bien se chausser. Changer de chaussures tous les 1 000 km bien sûr, mais aussi choisir en fonction du poids du patient, de sa taille… ». Pour une paire parfaitement adaptée à votre cas, n’hésitez pas à consulter un podologue.

La protection de votre pied

Quel que soit le sport que vous avez choisi, faites surveiller vos pieds. « Les callosités plantaires ou situées autour des ongles, que l’on appelle aussi des hyperkératoses, peuvent être traitées par des soins de podologie ou de pédicurie. Pour la désorganisation des orteils, il existe aussi des solutions. Des orthèses sur mesure comme par exemple des semelles adaptées. Une orthoplastie permet aussi de séparer le gros orteil des autres, pour limiter la déformation qui s’auto-entretient au cours de la journée. Il s’agit d’une orthèse amovible souple ou semi-rigide de repositionnement des orteils, modelée sur mesure et façonnée en élastomère de silicone. »

Enfin, massez régulièrement vos pieds. « Ils subissent des tractions qui entraînent des contractions des muscles plantaires. Un massage profond peut détendre la voûte ». Et en plus, il vous fera un bien fou !

Partager cet article