Repérer les troubles du langage

[06 septembre 2011 - 17h39] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h47]

Dysphasie, dyslexie, dysgraphie, bégaiement… Certains enfants peuvent souffrir de ces troubles du langage. Or ces derniers s’ils ne sont pas dépistés et donc traités à temps, risquent à la fois de freiner leur apprentissage scolaire et de nuire à leur épanouissement social.

Il est donc essentiel de diagnostiquer ces troubles suffisamment tôt pour permettre à votre enfant de bénéficier, si nécessaire, d’une rééducation adaptée :

– L’enfant dyslexique confond des lettres et ne reconnaît pas les syllabes. En revanche, il n’a aucune difficulté à distinguer les chiffres. La mobylette devient « bomylette », l’oignon « wagnon » et le lavabo, un « badabo »… Ces erreurs de lecture, courantes chez les dyslexiques, paraissent d’abord charmantes chez un tout-petit… avant de susciter une vraie préoccupation. Mais rien n’est perdu. Picasso et Einstein eux-mêmes, étaient dyslexiques ! Ce trouble de la lecture, dépisté dès le cours préparatoire, n’a rien à voir avec l’intelligence. Il est reconnu comme un handicap et nécessite une prise en charge adaptée. La dyslexie touche 5% de la population scolaire. L’action conjointe des différents intervenants (famille, enseignants, soignants) est fondamentale pour éviter un risque d’engrenage face à un trouble particulièrement résistant ;

– La dysphasie est à la parole ce que la dyslexie est à la lecture. Ce trouble combine des lacunes de vocabulaire, une expression télégraphique et des difficultés de compréhension ;

– La dysgraphie désigne la difficulté à tracer chiffres et lettres (dimensions, orientations) ;

– Trouble de la parole, le bégaiement est à l’origine d’une véritable souffrance. Il débute souvent entre deux et quatre ans, rarement à l’âge adulte sauf après un traumatisme important. En fait et plutôt qu’une cause précise, les spécialistes évoquent un ensemble de facteurs prédisposants : retard de parole, tensions familiales, anxiété… Certains événements peuvent aussi jouer un rôle déclencheur : naissance d’un autre enfant, déménagement, changement d’école ou séparation. Au même titre que certaines prédispositions génétiques d’ailleurs, encore que ce sujet soit toujours discuté.

Le 22 octobre prochain, l’association Parole bégaiement organise en France la Journée mondiale du Bégaiement. Plusieurs manifestations auront lieu dans différentes villes. Pour en savoir davantage sur cette journée ou plus généralement sur le bégaiement : www.begaiement.org. Vous pouvez aussi contacter le 0810 800 470 (prix d’un appel local).

A noter également sur votre agenda, à la date du 10 octobre cette fois, une autre journée de sensibilisation aux troubles spécifiques du langage et des apprentissages. Il s’agit de la 4ème journée des DYS. Toutes les informations à http://journee-des-dys.info/index.php.

Aller plus loin, consultez les sites des différentes associations :

– Fédération française des troubles spécifiques du Langage et des Apprentissages : www.ffdys.com
– Association nationale de parents d’enfants en difficulté d’apprentissage du langage écrit et oral (APEDA) : www.apeda-france.com
– Fédération des associations de parents d’enfants dyslexiques (APEDYS) : www.apedys.org
– Association Avenir Dysphasie France (AAD France) : www.dysphasie.org
– Fédération française des dys : www.dys.com

Partager cet article