Les diabétiques peuvent et doivent faire du sport. L’activité physique leur est vivement conseillée, surtout s’ils sont en surpoids. Ce qui est le cas de 80% des diabétiques. Le cocktail sédentarité/suralimentation ? A bannir !

La Fédération internationale du Diabète (FID) est catégorique,  » les problèmes de surcharge pondérale qui plombent notre vie moderne sont étroitement liés au diabète.  » Rompre ce cercle vicieux passe donc par une meilleure hygiène de vie. Ne la négligez pas.

Marcher, courir ou jardiner, le fait de bouger un minimum permet de baisser la glycémie, le taux de sucre dans le sang. Pour les diabétiques, c’est un souci majeur qui ne peut être réglé par les seuls régimes alimentaires. Aussi équilibrés soient-ils.

Si vous souffrez d’un diabète de type II, vous n’avez besoin de prendre aucune précaution particulière hormis, comme tout un chacun, de passer une visite médicale préalable. Pour les diabétiques de type I en revanche, la dépense supplémentaire d’énergie peut poser un problème. Mais ne vous inquiétez pas ! Le médecin vous proposera un régime diététique adapté. Avec au menu des glucides complexes – pâtes, féculents… – avant l’effort, et des glucides simples pendant l’effort s’il est prolongé.

Quant au choix du sport, l’éventail est large. Natation, cyclisme, gymnastique… n’hésitez surtout pas à vous lancer. Un handicap moteur ne doit pas non plus vous faire peur. Au contraire. Bouger les bras ou les jambes régulièrement ne peut que vous faire du bien. Votre corps n’attend que ça ! Pensez aussi aux petits  » trucs  » qui font la différence. Par exemple bouder la voiture, monter les escaliers ou descendre un arrêt de bus avant le vôtre et continuer à pied… sans cigarette bien évidemment.

Partager cet article