Cancer du col : l’intérêt du vaccin

[30 novembre 2011 - 17h31] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h48]

Le vaccin contre le HPV est bel et bien un outil efficace de prévention du cancer du col de l’utérus. En effet, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) vient de confirmer l’intérêt de cette vaccination par Gardasil® contre l’infection par le papillomavirus humain (HPV). En complément régulier du frottis cervico-vaginal (qui permet de dépister des lésions précancéreuses), ou encore du test HPV qui détecte la présence de papillomavirus humains (HPV) à haut risque, la prévention vaccinale doit donc être poursuivie pour les jeunes filles. Le HCS rapporte également que les deux vaccins disponibles en France, Gardasil® et Cervarix®, sont utilisables indifféremment.

« Aucune donnée actuelle (n’est) susceptible de remettre en cause l’efficacité de ces vaccins ou de suggérer un caractère potentiellement délétère dans certaines catégories de la population. En particulier de risque de survenue de cancer chez des femmes préalablement infectées », confirme le HCSP dans son dernier avis. En conséquence, il recommande :
– « la poursuite de l’amélioration du dépistage du cancer du col de l’utérus ;
– La généralisation rapide du système de dépistage organisé selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) ;
– La poursuite de la vaccination des filles de 14 ans ;
– La vaccination, en rattrapage jusqu’à 23 ans, des femmes n’ayant eu aucune relation sexuelle ou l’ayant initiée il y a moins d’un an
».

En France jusqu’à présent, 1,5 million de jeunes filles ont été vaccinées. Et au niveau mondial, 80 millions de doses de ce même vaccin ont été distribuées, indique le laboratoire Sanofi Pasteur MSD. En France, 4 millions de doses de Gardasil®, à raison de 3 doses par jeune femme, ont été vendues.

La vaccination figure parmi les outils de choix permettant de mener une politique de santé publique efficace contre les cancers du col. Chaque année à l’échelle mondiale, plus de 500 000 nouveaux cas sont recensés. Il y en a environ 3 000 en France, qui sont à l’origine de 1 000 décès annuels. Les vaccins Gardasil® et Cervarix® offrent une immunité contre les souches les plus dangereuses du HPV que sont les types 6, 11, 16 et 18.

Pour aller plus loin, consultez les <a href="https://destinationsante.com/IMG/pdf/synthese_recommandations_depistage_cancer_du_col_de_luterus(1).pdf » target= »_blank »>recommandations de la HAS.

Partager cet article