Chaque jour, 10 000 personnes âgées maltraitées

22 juin 2011

La maltraitance n’épargne personne. Pas même les aînés qui seraient 4 millions chaque année en Europe, à subir des sévices physiques. Cela représente 10 000 victimes chaque jour, d’après un récent rapport du Bureau régional de l’Europe pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Alors c’est une grande Europe, puisque la région de l’OMS comprend 53 pays, mais ces chiffres donnent le vertige. Or ce fléau risque d’augmenter…

Des gifles, des coups de poing, des brûlures, des coups de couteau… les sévices physiques dont sont victimes les aînés en Europe, sont variés et nombreux. Quatre millions d’entre eux chaque année souffriraient en permanence. Chez eux, chez des proches ou dans des établissements de soins. Ils seraient également nombreux à subir d’autres formes de maltraitance. Le rapport de l’OMS estime ainsi à… 29 millions le nombre des victimes de sévices psychologiques, à 6 millions celui des cibles de vols et même à 1 million, celui qui sont en proie à des agressions sexuelles.

« C’est extrêmement choquant », s’indigne Zsuzsanna Jakab, la directrice régional de l’OMS pour l’Europe. Et le risque de voir ces pratiques se développer est bien présent. En 2050, le tiers de la population régionale aura plus de 60 ans. La prise en charge des personnes âgées demandera toujours plus de moyens économiques, sociaux, familiaux, et davantage d’investissements pour la mise en place de nouvelles structures. Résultat, un risque accru de voir se développer ces maltraitances.

Les victimes sont plus nombreuses dans les pays en développement et parmi les catégories sociales les plus défavorisées, constatent les auteurs du rapport. Le handicap physique et mental est également une faiblesse dont profitent les agresseurs.

Les auteurs émettent plusieurs propositions à l’intention des gouvernements concernés. Retenons notamment la mise au point « de plans nationaux pour lutter contre la maltraitance », le développement du recueil d’informations et la mise en place de services destinés à venir en aide aux victimes.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter en anglais, <a href="https://destinationsante.com/IMG/pdf/e95110(1).pdf » target= »_blank »>l’intégralité du rapport de l’OMS.

  • Source : OMS, 16 juin 2011

Aller à la barre d’outils