Depuis le mois d’avril les consommateurs britanniques se voient proposer une margarine censée diminuer l’absorption intestinale du cholestérol. Il s’agit donc d’un alicament au vrai sens du terme, ce néologisme résultant de la contraction d’aliment et de médicament. La chose est furieusement à la mode, mais les nutritionnistes ont bien du mal à déterminer si elle présente un quelconque intérêt pour la santé publique! Pour ce qui est du sitostanol constituant cette fameuse margarine, un récent courrier au British Medical Journal répond par la négative à cette question pourtant capitale. Le Dr Charles van Heyningen, de l’hôpital universitaire de Liverpool, signale ainsi que « ce produit coûteux ne permet pas de réduire significativement le taux de cholestérol sanguin lorsqu’il est utilisé dans le cadre d’un régime à faible teneur en graisses et en cholestérol. » En d’autres termes si le régime seul permet d’abaisser le taux de cholestérol, ce type de margarine ne permettra pas d’améliorer le résultat. Si ce n’est pas le cas, mieux vaut passer d’emblée à un traitement médical. Quant à utiliser ce type d’alicament pour abaisser le taux de cholestérol sans s’astreindre à un régime, voilà qui procéderait d’une totale hérésie… Une margarine pour faire baisser le cholestérol ? « Une totale hérésie »…

Partager cet article