Côte d’Ivoire : et maintenant la polio !

[22 avril 2011 - 11h24] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h44]

Outre l’instabilité politique et les inquiétudes concernant l’accès aux antirétroviraux, la Côte d’Ivoire connaît actuellement une flambée de poliovirus sauvage de type 3 (PVS3). « Il est primordial de l’interrompre de toute urgence », s’alarme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Depuis la fin du mois de janvier, 3 nouveaux cas de paralysie dus à ce poliovirus ont été recensés en Côte d’Ivoire. C’est la première fois depuis 2000 que des PVS3 sont enregistrés dans cette partie de l’Afrique de l’ouest.

Ces cas sont donc jugés suffisamment graves par l’OMS qui n’hésite pas à parler de « flambée ». Elle ajoute qu’il existe « actuellement un risque élevé de propagation du PVS3, à l’intérieur comme à l’extérieur de la Côte d’Ivoire ». D’autant que « la riposte à la flambée pourrait être gênée par la situation actuelle d’insécurité en Côte d’Ivoire ».

L’OMS souligne enfin qu’ « à l’échelle mondiale, la transmission du PVS3 n’a jamais été aussi faible, avec seulement neuf cas notifiés dans le monde entier en 2011. Les efforts pour interrompre rapidement toutes les chaînes restantes de transmission du PVS3 sont donc une priorité essentielle pour l’éradication mondiale de la poliomyélite ».

Partager cet article