Prendre soi-même sa tension artérielle, c’est bien. C’est un bon moyen de la surveiller, limitant ainsi le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). A condition de disposer d’un matériel dûment homologué.

L’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) vient justement de procéder à la mise à jour périodique de la liste des auto-tensiomètres validés. Une double mise à jour même, avec la mise en ligne de deux listes distinctes. Celles-ci prennent en compte les appareils « radiaux » ou « huméraux« , selon qu’ils se placent au poignet ou au bras.

Avant tout achat, consultez cette liste. Et choisissez votre matériel avec soin. C’est un investissement à long terme. Utilisez toujours le tensiomètre en position assise, en appliquant « la règle des 3″ : 3 mesures consécutives le matin, 3 mesures le soir, et cela 3 jours de suite. Faites-le quelque temps avant d’aller voir le médecin. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à lui montrer les résultats. Pour cela, facilitez-vous la vie en choisissant un appareil doté d’une imprimante…

Partager cet article