L’exostose : un os dans l’oreille du surfeur

[02 août 2010 - 11h15] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h39]

Sur une planche à voile, un kite-surf ou une planche de surf, les Français sont de plus en plus nombreux à pratiquer un sport nautique. Toutes ces activités ont en commun l’immersion de la tête du pratiquant. Le risque : exposer ses oreilles à l’exostose. L’unique façon de se prémunir de cette excroissance osseuse du conduit auditif externe : les bouchons d’oreille.

L’exostose correspond à la formation d’os dans le conduit auditif externe. « C’est une réaction de défense de l’organisme contre une agression extérieure », explique le Dr Brice Pereyre, médecin du sport et urgentiste dans les Pyrénées Atlantiques. Cette affection est la conséquence de l’agression de l’eau froide et des turbulences, comme les vagues par exemple. Les surfeurs mais aussi les kayakistes et les nageurs en eaux froides comme les triathlètes y sont sujets.

Les conséquences peuvent être graves. L’exostose peut en effet provoquer une rétention d’eau entre la masse osseuse et le tympan. D’où un risque de phénomène infectieux comme des otites externes extrêmement douloureuses. Et à long terme, si rien n’est fait, les excroissances osseuses peuvent aller jusqu’à l’obturation complète et la surdité. Le seul traitement est la chirurgie permettant de retirer ces petites masses. Mais « il y a tout de même 20% de complications post-opératoires », indique le Dr Pereyre. La seule solution réside donc dans la prévention. Choisissez des bouchons d’oreilles présentant une bonne imperméabilité et n’altérant ni l’équilibre ni l’audition. Il en existe plusieurs sur le marché. L’option sur mesure est efficace mais onéreuse : 80 à 100 euros par oreille. Pour plus d’informations, interrogez votre pharmacien.

Cet article est aussi disponible en Arabe

Partager cet article