La bardane, contre l’acné

[16 février 2012 - 09h42] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h50]

De la famille des astéracées, la bardane est une plante présente dans tout l’hémisphère Nord. Sa racine tout comme ses feuilles, sont exploitées pour leurs vertus médicinales. Elles seraient particulièrement efficaces contre l’acné.

La bardane se caractérise par une tige pouvant atteindre un mètre de hauteur, et par de grandes feuilles finement dentées. Regroupées au sommet de la plante, ses fleurs rouges ou rose violacé contrastent avec une racine grisâtre. Cette dernière se récolte en juillet, juste avant la floraison. La feuille de bardane est particulièrement appréciée dans la prise en charge des prurits (c’est-à-dire des démangeaisons), des crevasses, des écorchures, gerçures ou piqûres d’insectes. Elle s’utilise alors sous forme de crème, de lotion ou de pommade, en applications locales.

La racine pour sa part, est recommandée dans la prise en charge de certaines dermatoses, notamment celles qui apparaissent plus volontiers sur les peaux grasses. Comme l’acné par exemple. La bardane agirait aussi contre les infections pilo-sébacées,qui se développent à la base du poil et dans la glande sébacée. C’est le cas par exemple des furoncles. Elle est aussi utilisée en cas de panaris. En raison de son effet diurétique et dépuratif, elle est également conseillée pour lutter contre les surcharges digestives. Riche en sucres, la racine est employée sous forme d’infusions, d’extraits ou de gélules. Sachez enfin que la prise de bardane ne présente pas de risque de toxicité chez l’adulte. En revanche, son utilisation est déconseillée avant 15 ans.

Notons que la phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d’espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche.

Cet article est aussi disponible en Arabe

Partager cet article