Oui. D’après le Centre international de Recherche sur le Cancer de l’OMS à Lyon, le CIRC, la mastication de chique de bétel augmente réellement le risque de cancer de la bouche et du nez.

Y compris si la chique ne contient pas de tabac ! Car elle n’en renferme pas forcément. La chique de bétel se compose en effet le plus souvent d’une feuille de bétel, de noix d’arec, de chaux éteinte, et c’est tout… Et dans certaines régions du monde seulement, on y ajoute du tabac. Dans d’autres, différents agents aromatiques sont préférés.

En 1985, un autre travail avait déjà conclu que la mastication de bétel associée à du tabac était cancérogène pour l’homme. Mais cette étude va plus loin en précisant que la noix d’arec, l’un des principaux composants de la chique de bétel, est cancérogène elle aussi. Elle est susceptible de provoquer ce que les spécialistes appellent une fibrose sous-muqueuse de la bouche, qui peut progresser vers un cancer de la bouche.

Cet article est aussi disponible en Arabe

Partager cet article