Loi Evin : la santé victorieuse

[27 janvier 2011 - 17h52] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h43]

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le groupe socialiste en séance à l’Assemblée nationale, a finalement décidé de retirer sa proposition de loi sur l’assouplissement de la loi Evin de 1991. Une victoire pour les associations anti tabac, pour lesquelles « les intérêts de la santé publique priment sur ceux de l’industrie du tabac ».

La proposition de loi n°2972, du député socialiste Didier Mathus, ne passera donc pas ! Ce texte visait à « concilier la préservation de l’intégrité des œuvres culturelles et artistiques avec les objectifs de la lutte contre le tabagisme ». Il a finalement été retiré par son auteur, en première lecture.

Pour que l’on puisse en arriver là, la secrétaire d’Etat à la Santé Nora Berra, s’est engagée à rédiger « une circulaire qui précisera que la loi Evin n’impose pas de falsifier les œuvres culturelles ».

De son côté, l’Alliance contre le tabac a tenu à saluer « l’efficacité de la défense de positions communes pour préserver l’intégrité de la Loi Evin : le ministère du Travail et de la Santé, le secrétariat d’Etat à la Santé, les élus, le Haut Conseil de Santé Publique, l’Académie nationale de Médecine et la société civile représentée par l’Alliance et ses membres ».

Partager cet article