Polio : risque élevé de propagation en Asie

[20 juillet 2011 - 09h33] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h46]

Après la Côte d’Ivoire en avril dernier, le Tchad en juin, voici venu le tour du Pakistan ! Ce pays d’Asie centrale vient de déclarer un cas d’infection par un poliovirus sauvage de type 3 (PVS3). Celui-ci a été isolé chez un enfant de 16 mois. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que le risque de propagation de la maladie est « élevé »…

Le fait que « la transmission du PVS3 dans les zones tribales du Pakistan (se poursuive) a des implications importantes pour l’effort mondial visant à éradiquer ce virus », explique-t-on à l’OMS. « En particulier en Asie, sur le point d’éliminer la circulation de cette souche ».

Si l’Organisation s’avoue particulièrement inquiète, c’est aussi en raison du « risque de propagation élevé » de l’infection. A cause notamment des « mouvements de population de grande ampleur (qui sont observés) au Pakistan et vers l’Afghanistan ». Pourtant, ce ne sont pas les seuls motifs d’inquiétude.

« La saison de l’Umrah (en août, n.d.l.r.) et du Hadj (début novembre, n.d.l.r.) a déjà commencé », poursuit l’OMS. « Les déplacements à grande échelle » comme toujours, sont susceptibles d’accélérer la propagation du poliovirus.

Cette infection par un poliovirus sauvage de type 3 est la première recensée sur le continent asiatique depuis le début 2011. Le PSV3 n’est toutefois pas seul à sévir : 57 cas d’infection par un poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) ont été confirmés en 2011. Il n’y en avait eu que 14 pour la même période en 2010.

Partager cet article