Tandem, les bienfaits du vélo… en double

[11 mai 2012 - 15h59] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h51]

Le tandem n’est rien d’autre bien sûr, qu’un vélo allongé. Il a bien deux roues mais surtout deux places et… deux paires de pédales qui tournent en même temps. Heureusement le « double » s’arrête là et seul le cycliste placé à l’avant peut diriger la machine ! Son « équipier » de l’arrière dispose d’un guidon, mais celui-ci n’est pas directionnel et ne sertt que de barre d’appui. « Lorsque l’on sait faire du vélo, on peut faire du tandem! » assure Jean-Michel Richefort, directeur technique national de la Fédération française de cyclotourisme. Découverte…

Le tandem, c’est le vélo du cœur

Sur le plan de la santé, sans surprise le cyclisme en tandem procure tous les bienfaits… du cyclisme en solo. « En tant que sport porté, il ménage les articulations des membres inférieurs et permet de muscler le système cardiovasculaire », souligne le Dr Bruno Sesbouë, médecin du sport au CHU de Caen. De plus, la capacité respiratoire s’en trouve augmentée. Ce sport d’endurance permet également de renforcer les muscles des jambes. Ceux des cuisses en particulier.

« Au départ, le pilote doit fournir des efforts plus importants pour la tenue du guidon ou la ‘conduite’ de l’engin, mais ça s’apprend vite », indique Jean-Michel Richefort. « La pratique régulière du vélo est un anti-stress efficace. Après une belle randonnée entre copains, nous avons tous ressenti cette sensation de bien-être », ajoute-t-il. En tandem, ces bienfaits psychologiques sont doublés. Le tandem en effet, est « ludique et sympa, à pratiquer en famille ou en couple, comme le font de nombreux pratiquants ».

Le vélo des déficients visuels

« Ce ‘vélo à deux places’ permet également à un non-voyant ou un mal-voyant de se faire conduire tout en se dépensant physiquement », ajoute Jean-Michel Richefort. Dans ces conditions en effet, le passager ressent tout ce que peut ressentir un cycliste valide : vitesse, pente, accélération, prise d’angle dans les virages, sensations … et bien sûr la fatigue », qui elle aussi est salutaire et fait partie du plaisir.

Et si le pilote travaille davantage ses bras pour guider le duo, c’est l’addition des deux forces sur les pédales qui impulse le tandem. La coordination est essentielle dans cette discipline. « Le fin du fin pour les pratiquants d’un certain niveau, c’est d’aborder une côte en danseuse. La synchronisation est alors primordiale. Dans le cas contraire, c’est la chute assurée ! », raconte Jean-Michel Richefort.

Le prix d’un tandem est naturellement plus élevé que celui d’une monture classique. Pour une entrée de gamme de qualité, il vous faudra en effet compter au moins 700 €. Ensuite, pour des tandems plus perfectionnés, les prix grimpent rapidement :
- Tandem Arcade Cycles: 899€
- Tandem Gitane play 700: 1 499 €
- Cycles Lapierre, tandem X2 Fitness: 2 399 €

Partager cet article