Une envie de courir en bord de plage ou d’enchaîner revers et coups droits sur un court de tennis ? Grand bien vous fasse ! Mais lorsque le thermomètre monte, mieux vaut se plier à quelques conseils de sécurité pour éviter les coups de chaleur, épisodes de déshydratation ou autres désagréments liés au soleil. 

Lorsque vous faites du sport sous le soleil, votre organisme aura tendance à transpirer plus rapidement et plus abondamment. Des pertes hydriques qu’il faut inévitablement pallier avec une bonne hydratation avant votre séance. Mais aussi pendant et après l’effort pour assurer des apports constants et suffisants en eau.

Contre le coup de chaleur 

Sachez aussi que passé la barrière des 30°C, le risque de coup de chaleur est bel et bien réel. Et ce quel que soit votre niveau de sport. Ce phénomène survient lorsque votre corps ne parvient plus à réguler le maintien de sa température à 37°C. Un coup de chaleur d’autant plus important si le sportif est équipé de vêtements limitant l’évacuation de la sudation. Pensez donc aux matières légères et évitez le port de tenues moulantes. Couvrez-vous la tête et portez des lunettes de soleil afin de limiter l’exposition aux rayons UV. Les symptômes associés au coup de chaleur sont des maux de tête violents, des nausées, des vomissements, une incohérence dans les propos voire une perte de connaissance et des convulsions. Pour limiter la hausse de votre fréquence cardiaque, évitez aussi la pratique de sports trop intenses comme la course fractionnée. 

Une heure pour tout 

Enfin, comme pour beaucoup de choses, choisissez votre heure ! Votre corps supportera mieux l’effort en début de matinée et en début de soirée, lorsque les rayons du soleil ne sont pas à leur niveau maximum de rayonnement. Evitez donc toute dépense énergétique excessive entre 12h et 16h. Heures à laquelle le soleil pique le plus. Et autant que possible, exercez-vous à l’ombre ou dans des endroits climatisés ou bien ventilés. Enfin, le milieu aquatique est une bonne option pour maintenir votre peau au contact de la fraîcheur. Mais n’oubliez pas pour autant de boire, la sensation de frais n’a rien à voir avec l’hydratation. En effet, même si vous ne ressentez pas la soif, votre organisme lui éprouvera un manque d’apport hydrique si vous ne buvez pas suffisamment avant et après votre séance de sport en piscine ou à la mer.

Partager cet article