Les antibiotiques, des médicaments (uniquement) contre les bactéries

22 octobre 2021

Découverte en 1928, l’action antibiotique constitue un notable progrès médical. Les médicaments développés sur ce principe ont permis de sauver de nombreuses vies. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

« Les antibiotiques dont le nom est composé du grec anti (contre)  et biôtikos (qui concerne la vie) sont des substances chimiques, naturelles ou synthétiques, qui ont une action spécifique sur les bactéries », définit le dictionnaire Vidal. C’est Alexander Fleming le premier qui en 1928 a découvert l’action « antibiotique » d’un champignon appelé le Penicillium. Le tout premier antibiotique baptisé en conséquence « pénicilline » a permis de diminuer drastiquement le nombre de décès par infections bactériennes. Résultat, « première cause de mortalité en 1940, les maladies bactériennes ne sont aujourd’hui responsables que de 2 % des décès en France », précise le ministère de la Santé.

Ces médicaments sont capables, soit de tuer les bactéries, soit de limiter leur prolifération. Ils sont classifiés en deux catégories : les antibiotiques dits à large spectre, qui éliminent une grande variété de bactéries et les antibiotiques à spectre étroit, qui détruisent un groupe ou un type spécifique de bactéries.

Ils sont indiqués dans le traitement d’infections bactériennes telles que l’angine bactérienne, la tuberculose, la cystite ou encore la pneumonie.

L’antibiorésistance qu’est-ce que c’est ?

Très efficaces, les antibiotiques subissent pourtant les effets d’un phénomène de résistance des bactéries à leur action : on parle d’antibiorésistance. Celle-ci se développe lorsqu’une bactérie développe des mécanismes de défense, diminuant ou annulant l’action des antibiotiques qui la combattent. Provoquée et favorisée par leur usage massif et souvent inapproprié, cette évolution conduit à des infections plus difficiles à soigner.

« Aujourd’hui, il existe plusieurs classes d’antibiotiques mais très peu de nouvelles molécules ont été mises sur le marché dans les trois dernières décennies », décrit le ministère de la Santé. « Aucun nouvel antibiotique avec un nouveau mécanisme d’action n’a été développé depuis 20 ans. »

A noter : Les antibiotiques n’ont aucune efficacité sur les virus ou sur les champignons.

  • Source : ameli.fr – Vidal – Ministère de la Santé

  • Ecrit par : Dominique Salomon - Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Aller à la barre d’outils