Flambée d’hépatite E : cuisez bien les saucisses

[28 avril 2011 - 09h50] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h44]

Le ministère en charge de la Santé révèle qu’une dizaine de cas d’hépatite E ont été récemment observés dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). Cette flambée pourrait être liée à la consommation de saucisses fraîches de foie d’origine porcine, soit crues soit insuffisamment cuites. C’est l’occasion de rappeler quelques règles de base concernant la consommation de ce type d’aliments.

Dans les cas faisant l’objet de cette alerte des pouvoirs publics, les produits incriminés avaient été élaborés à partir de viande et d’abats de porc, de sanglier ou de cerf. Le ministère de la Santé évoque en effet la possibilité que ces infections aient été provoquées par des saucisses donc, mais aussi de la fressure qui est une préparation de tripes associant du foie, du cœur, du poumon et de la rate.

Les conseils des pouvoirs publics tiennent du bon sens. « A tous les consommateurs : faites bien faire cuire ces produits. Aux personnes sensibles (femmes enceintes, personnes immunodéprimées et personnes présentant déjà une maladie du foie), ne les consommez pas. »

Caractérisée par une inflammation aiguë ou chronique du foie, l’hépatite E se manifeste le plus souvent par une grande fatigue ou un ictère, c’est-à-dire une jaunisse. Dans sa forme la plus aiguë cependant elle peut être mortelle. Et là encore les personnes âgées, les femmes enceintes ou les patients souffrant déjà d’une maladie hépatique sont particulièrement vulnérables.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)