La schizophrénie a-t-elle une origine génétique ?

[21 avril 2010 - 14h28] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h38]

Une équipe de l’Université de Montréal au Canada, vient de mettre en évidence des « mutations génétiques susceptibles de prédisposer certains individus à la schizophrénie ». En cause, le gène Shank3, qui pourrait d’ailleurs jouer un rôle dans la survenue d’autres troubles comme l’autisme.

« Nos résultats démontrent que certaines mutations génétiques sur Shank3 sont à la source d’un nombre significatif de cas de schizophrénie », explique le Dr Guy Rouleau, Directeur de Recherche au CHU Sainte-Justine de Montréal.

Les mutations observées sur ce gène altèrent en fait la forme des cellules nerveuses. Elles pourraient aussi être en cause dans le développement de l’autisme. « Nos récents travaux tendent à penser qu’il existe effectivement un lien de nature génétique entre ces deux maladies du développement nerveux », enchaîne l’auteur. Il suggère enfin que ce gène pourrait être impliqué dans d’autres maladies cérébrales.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)