Le tétanos, une « vieille » maladie qui tue toujours !

[12 mai 2010 - 10h30] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h38]

En France, 58 ans après l’introduction du vaccin antitétanique « à l’innocuité et à l’efficacité quasi-parfaites » selon l’Institut de Veille sanitaire, le tétanos continue de tuer. Sur les 41 cas déclarés entre 2005 et 2007 dans notre pays, 13 ont entraîné la mort du patient… « Aucun n’avait de vaccination à jour », précisent les rédacteurs de la Revue Prescrire.

Le tétanos est une maladie infectieuse transmise par Clostridium tetani, un bacille présent dans le tube digestif des animaux et surtout dans la terre. Il pénètre notre organisme à l’occasion d’une blessure, et la durée d’incubation de la maladie est de 7 jours. L’issue est le plus souvent fatale, car il n’existe toujours aucun traitement. La vaccination préventive constitue donc l’unique moyen de s’en protéger.

Chez les nourrissons et les enfants, le calendrier vaccinal prévoit une primo-vaccination au moyen de trois doses espacées d’un mois à partir de l’âge de deux mois. Un rappel doit être réalisé un an plus tard, puis tous les 5 ans jusqu’à 18 ans. A l’âge adulte, les rappels sont ensuite administrés tous les 10 ans.

En France, ce sont justement ces rappels qui posent problème. D’après une étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire en 2008, la couverture vaccinale est « très bonne » chez l’enfant (97% à 2 ans) avant de diminuer régulièrement : 96% à 6 ans, 92% à 10 ans et 80% à 15 ans. Plus tard, la situation empire :seules six personnes de plus de 65 ans sur dix seraient à jour de leur vaccination antitétanique… Au moindre doute, consultez votre carnet de santé et/ou interrogez votre médecin.

Partager cet article