Les abricots, c’est banco !

[08 juillet 2009 - 08h33] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h33]

Savoureux, digeste et peu calorique, l’abricot frais est pétri de qualités. En plus des caroténoïdes (du béta-carotène notamment) qui lui donnent sa belle robe orangée, il est particulièrement riche en vitamines et en minéraux. A déguster sans modération.

L’abricot frais est une excellente source de potassium (240mg pour 100g) et de fer (0,4,mg pour 100g), indispensable aux globules rouges. Il renferme aussi de la vitamine B et -dans une moindre mesure toutefois- de la vitamine C. Ses fibres sont également constituées de pectine, bien tolérée par les intestins et utile pour faire baisser le taux de LDL-cholestérol, le mauvais de la bande.

Vous préférez les abricots secs ? Bonne pioche également. Ils sont tout aussi intéressants au niveau des apports en béta-carotène et en potassium. L’abricot sec est aussi apprécié des sportifs pour son apport calorique (230 kcal pour 100g). Comme il fournit l’énergie nécessaire aux muscles pendant l’effort, vous en verrez par exemple aux ravitaillements d’épreuves d’endurance comme les marathons ou les semi-marathons.

Un bémol : ils renferment parfois des sulfites. Ces conservateurs sont susceptibles de déclencher des crises d’asthme ou des réactions allergiques. Si vous êtes concerné, surveillez la composition du produit. Et laissez-le dans le rayon s’il est mentionné la présence des additifs suivants : de E220 à E228.

Partager cet article