Qu’est-ce qu’une rectoscopie ?

[24 juin 2011 - 16h37] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h46]

Au moyen d’un endoscope rigide, de 15 à 25 cm de longueur, la rectoscopie permet de visualiser l’intérieur du rectum. Seuls un gastro-entérologue ou un proctologue, pourront pratiquer cet examen.

Pratique de la rectoscopie.
Une rectoscopie doit être faite systématiquement si le médecin a décelé une anomalie lors d’un toucher rectal. C’est d’ailleurs l’examen de référence pour le diagnostic des cancers du rectum. La rectoscopie en effet, permet de réaliser des prélèvements ou biopsies. Ces deniers sont ensuite analysés par un médecin anatomopathologiste, afin de détecter d’éventuelles cellules cancéreuses. La rectoscopie est également pratiquée en cas d’hémorroïdes, de fistule ou d’autres affections ano-rectales.

Déroulement de l’examen.
Aucune préparation particulière n’est nécessaire avant une rectoscopie. Les médecins conseillent simplement de se rendre à la selle avant l’examen. Elle ne nécessite aucune hospitalisation et en général, un petit lavement est réalisé quelques minutes avant l’examen. Le patient est allongé sur une table d’examen. Le médecin insère délicatement le rectoscope dans le rectum et l’examen dure en moyenne, cinq à dix minutes.

Risques éventuels de la rectoscopie.
Bien qu’il soit le plus souvent indolore, cet examen peut être désagréable voire un peu douloureux ou source de gêne pour certains. Le patient retourne ensuite chez lui, et n’a pas besoin de surveillance particulière.

Partager cet article