Dormir moins de 5 heures par nuit double le risque cardiovasculaire

[27 août 2018 - 14h57] [mis à jour le 27 août 2018 à 16h23]

Un sommeil de qualité est un facteur clé d’une bonne santé. Selon des chercheurs suédois, dormir moins de cinq heures par nuit double le risque de développer une maladie cardiovasculaire dans les 20 ans à venir.

« Le sommeil peut apparaitre comme une perte de temps pour certaines personnes », lancent des chercheurs de l’Université de Göteborg (Suède). « Mais ne pas dormir suffisamment peut être synonyme de futurs problèmes cardiovasculaires. »

Pour en venir à cette conclusion, ces scientifiques avaient, en 1993, sélectionné de façon aléatoire 798 hommes vivant à Göteborg et nés en 1943. Chaque participant avait rempli un questionnaire concernant son état de santé, sa durée moyenne de sommeil… Ce qui avait permis aux auteurs de les diviser en quatre groupes : ceux qui dorment cinq heures ou moins, six heures, sept à huit heures et plus de huit heures. Les dormeurs ont ensuite été suivis durant 21 ans.

Mêmes dangers que le tabac ou le diabète

Première observation, parmi les « petits dormeurs », les cas de diabète, d’obésité, ou encore une faible activité physique étaient plus fréquents. Et donc, par extension, leur risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire était plus élevé. En fait, il était multiplié par 2 avant 71 ans !

Pour résumer, mal dormir à 50 ans augmente le risque au cours des 2 décennies suivantes. Selon les scientifiques, « l’ampleur du risque cardiovasculaire associé à un manque de sommeil est similaire à celle du tabagisme ou du diabète pour un homme d’âge moyen ! »

Partager cet article