L’alcool, les jeunes, leurs aînés…

[10 novembre 2000 - 09h07]

Entre 12 et 19 ans, la proportion des jeunes buveurs d’alcool passe de 4,7% à… 47,1%. Soit une multiplication par un facteur dix! Cette explosion est préoccupante. D’autant plus que bien souvent, les jeunes boivent durant les week-ends afin de se « défoncer ». Illustration: 31% des 15-19 ans déclarent avoir connu au moins un état d’ivresse dans l’année. Les parents, les grands-parents paraissent impuissants. Ils ne sont là, souvent, qu’à titre de témoins.

La Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) et le Comité français d’éducation pour la santé (CFES) tentent d’enrayer cette spirale. Plus de 30 titres de la presse spécialisée « jeunes » sont mobilisés. Pour interpeller les 15-19 ans sur le thème de l’année: « et vous, avec l’alcool vous en êtes où? » Et pour les amener à s’interroger sur leurs motivations de buveurs, tout en développant l’information sur les risques auxquels ils s’exposent.

Car l’alcool expose aussi au risque de rapports sexuels non protégés et aux contaminations qui en découlent: maladies sexuellement transmissibles, VIH, hépatites B et C… Ou encore au risque de violence, de coups et délits, d’accidents de la route. Entre 12 et 19 ans, la proportion des jeunes buveurs d’alcool est multipliée par dix!

Partager cet article