Le Panax ginseng? Ce n’est pas si mal…

[15 septembre 2000 - 10h50]

Les Chinois l’appelaient la « Merveille du monde, gage d’immortalité, herbe divine ». Alors restons relatifs, mais il est vrai que les racines de cette Araliacée récoltée en Extrême-Orient ont des effets reconnus. Elles contiennent en effet des acides aminés essentiels – qui forment la base des protéines – des vitamines et des sels minéraux. Comme d’autre part les racines de Ginseng contiennent également des d’œstrogènes. et des phytostérols, il n’est pas surprenant qu’on leur prête parfois des propriétés hormonales…

Les phytothérapeutes les recommandent pour traiter une multitude de problèmes: d’abord les pertes de tonus, qui se retrouvent dans les asthénies physiques, psychiques ou sexuelles. Mais aussi les troubles de la mémoire, les bouffées anxieuses, les stress mal équilibrés. Certains leur prêtent un effet dans l’hypertension artérielle. Pour notre part, nous conseillerons vivement les traitements pharmacologiques, dûment évalués! En revanche, les vertus hormonales du Ginseng peuvent sans risque être utilisées pour compenser un certain nombre de misères durant la ménopause, ou certains signes de vieillissement. Attention toutefois: plusieurs accidents récents ont montré que l’on trouve littéralement le pire comme le meilleur, parmi les remèdes traditionnels d’origine chinoise: si vous voulez essayer, n’achetez que chez un pharmacien dont les produits sont contrôlés par le ministère de la santé! N’achetez que chez un pharmacien dont les produits sont contrôlés par le ministère de la santé!

Partager cet article