Médicaments: nouvelles baisses de prix

[08 novembre 2000 - 18h15]

Une nouvelle série de baisses autoritaires concernant certains médicaments vient d’être décidée par les pouvoirs publics. Publiée au Journal officiel, elle concerne 148 spécialités pharmaceutiques dont, affirme le journal du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, « le niveau de Service Médical Rendu (SMR) a été jugé trop faible par la Commission nationale de la transparence » qui siège au Ministère de la santé.

La nouvelle est d’importance. Elle concerne en effet certains médicaments parmi les plus vendus en France. Les veinotoniques, des médicaments utilisés contre la sensation de « jambes lourdes », paraissent particulièrement concernés. Ils ne sont pas les seuls toutefois, puisque des vasodilatateurs cérébraux, des expectorants et diverses formes de magnésium sont également affectés par cette mesure.

Les baisses de prix ordonnées par le Ministère sont conséquentes. Elles vont de moins de 3% à plus de 11% et devront toutes être effectives avant le 15 décembre de cette année. L’objectif du gouvernement est sans doute, en l’occurrence, de pousser certains producteurs à « sortir » leurs médicaments du régime de prise en charge par l’assurance maladie.

La raison en est simple. Si les fabricants s’engagent dans cette voie, ils recouvreront de ce fait la liberté de leurs prix de vente… Et les comptes de l’assurance maladie s’en trouveront encore allégés… L’objectif du gouvernement est sans doute de pousser certains producteurs à « sortir » leurs médicaments du régime de prise en charge par l’assurance maladie.

Partager cet article