Cancer du foie : des horizons nouveaux

[31 mars 2009 - 12h33] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h32]

Des chercheurs japonais auraient mis au jour une hormone qui nous protégerait contre le carcinome hépatocellulaire, le cancer primitif du foie le plus fréquent.

Les auteurs, de l’Université d’Osaka, ont montré que cette protéine clé baptisée STAT5, bloque le TGF-bêta chez la souris. Or le TGF-bêta est un inhibiteur reconnu de la prolifération cellulaire.

« L’inhibition de STAT5 a entraîné une montée en flèche des niveaux de TGF-bêta, et la croissance de la tumeur » expliquent-ils. « Cette découverte pourrait donc permettre de mieux connaître le mécanisme qui provoque le développement d’un carcinome hépatocellulaire primitif ». Lequel rappelons-le, tue plus de 600 000 personnes dans le monde chaque année, dont 8 000 en France.

Partager cet article