Cap21, le mouvement écologiste présidé par Corinne Lepage  » se félicite que le Ministère de l’Agriculture ait enclenché une mise en demeure du fabricant du Gaucho, soupçonné d’être à l’origine de la surmortalité des populations d’abeilles.  »

Le Gaucho (l’Imidaclopride) et le Régent (le Fipronil) sont des insecticides utilisés pour l’enrobage des semences. Véhiculés par la sève des plantes, ils contaminent les sols et les cultures. Si, en France, le Gaucho est interdit sur les cultures de tournesol, il reste autorisé pour le maïs.

Chaque année, près du quart des ruches françaises perdent leurs occupantes, faisant redouter la disparition d’une espèce précieuse. Voilà pourquoi Cap 21 demande  » le retrait définitif de la molécule du marché « . Un pas a sans doute été franchi hier soir par Hervé Gaymard le ministre de l’agriculture.

Il a en effet décidé de suspendre la vente et l’utilisation sur le territoire national, des insecticides agricoles à base de fipronil. Cette mesure – qui ne résout rien à court terme puisque les agriculteurs pourront écouler leurs stocks pour les semis de printemps – s’applique à partir d’aujourd’hui mardi 24 février. Concernant le Gaucho, le ministre a saisi la Commission d’études de la toxicité. Ses réponses sont attendues d’ici un mois.

Partager cet article