Rhume des foins et rhinite allergique : c’est pareil ou pas ?

[21 juillet 2009 - 10h36] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h33]

En fait, c’est rigoureusement la même chose. Toutefois, le terme de rhinite allergique est celui que retiennent les médecins. Eternuements, yeux rouges, paupières gonflées, nez qui coule…

Autant de symptômes qui surviennent après une exposition à des pollens ou toute autre substance allergisante. Mais c’est particulièrement vrai pour les pollens de graminées, de plantes fourragères, des pins, noisetiers, bouleaux et autres platanes…

Pour soulager le patient et couper court à tout risque d’aggravation (par surinfection par exemple), la rhinite allergique doit être prise en charge sans délai. Parlez-en donc à un pharmacien. Mais si elle prend une forme trop répétée, trop intense ou trop prolongée, allez consulter votre médecin. Certaines allergies peuvent être soulagées par l’homéopathie, alors que d’autres nécessiteront le recours à des anti-histaminiques ou à une cure de désensibilisation.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)