Travail ou musique, il faut choisir

[03 septembre 2010 - 08h46] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h40]

C’est bien connu, la musique adoucit les mœurs. Elle apaise, elle améliore même l’humeur… mais il semblerait bien qu’elle nuise à la concentration. Un travail publié par la revue britannique spécialisée Applied Cognitive Psychology risque de démoraliser quelques millions de laborieux mélomanes. Travail intellectuel et musique en effet, ne feraient pas bon ménage.

Rock, rap, variété… des chercheurs de l’Université de Cardiff au Pays de Galles, ont fait écouter aux participants, pendant l’exécution d’une tâche, des musiques de styles divers, en dans des conditions différentes : écoute dans le calme, exposition à une musique appréciée ou au contraire détestée… Ils leur ont même fait écouter des œuvres difficilement compatibles avec un travail intellectuel comme l’inaudible « Trashers » du groupe Death Angel

Résultat, quelle que soit la musique, la concentration des auditeurs a été systématiquement affectée. Ce qui pour le Dr Nick Perham, principal auteur de l’étude, n’a rien d’étonnant. Selon lui « quel que soit le genre de musique écouté (par une personne), son travail sera de moins bonne qualité. Le calcul mental par exemple, nécessite de retenir les données et de les répéter. Un niveau de concentration qu’il est impossible d’atteindre en écoutant de la musique. »

Pour autant, les équipes du Dr Perham ne remettent pas en cause les bienfaits de la musique. « Elle a d’innombrables vertus, notamment sur la santé mentale » soulignent-ils. « Le problème, c’est que la plupart des gens l’écoutent en menant une autre activité. Il vaudrait mieux le faire avant, pour être plus détendu et donc plus efficace.« 

Partager cet article