La sérotonine impliquée dans certaines ostéoporoses ?

[09 février 2012 - 14h04] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h50]

Sécrétée dans certaines parties du cerveau et du tube digestif, la sérotonine participe à la régulation de fonctions aussi variées que notre humeur, nos comportements ou notre sommeil. Ce neurotransmetteur bien connu assure également, la régulation de certaines fonctions vasculaires… Une équipe de l’INSERM vient de découvrir qu’il serait également produit par le tissu osseux, et qu’il agirait localement à ce niveau.

Au terme de travaux sur la souris, les équipes de l’unité 606 « Os et Articulation » (INSERM-Paris-Diderot) ont mis en lumière ce nouveau « site de production » de la sérotonine. Leurs résultats indiquent que cette dernière est synthétisée par les ostéoclastes, des cellules chargées de résorber le tissu osseux. « Cette production locale fait partie d’un processus normal, et contribue au maintien de l’équilibre entre dégradation et formation osseuse » expliquent les auteurs.

Cependant, les chercheurs ont également découvert que certains médicaments comme les antidépresseurs ou certains antimigraineux, modifieraient le cycle de la sérotonine dans l’organisme. « Ce qui pourrait avoir des conséquences sur l’équilibre entre dégradation et formation de l’os » expliquent-t-ils.

Ils vont maintenant s’attacher à déterminer si la production de sérotonine par les ostéoclastes est augmentée par une carence en œstrogènes. Dans ce cas, cela pourrait signifier que « la sérotonine joue un rôle dans l’ostéoporose de la femme ménopausée ».

Cet article est aussi disponible en Arabe

Partager cet article