Sel : l’overdose des petits britanniques

[05 août 2011 - 14h53] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h47]

Selon une étude britannique, 70% des nourrissons de 8 mois recevraient des apports en sel excessifs ! En cause, les préparations alimentaires industrielles, le lait de vache et… le pain de mie.

Une équipe de l’Université de Bristol a observé les habitudes alimentaires de 1 200 enfants de 8 mois. Ils ont ainsi découvert que les parents commençaient à introduire des aliments solides dès l’âge de 3 mois ! Or rappelons-le, la diversification alimentaire ne doit débuter qu’à partir du 5e mois.

Les apports alimentaires en sel chez ces enfants – difficile de parler de « consommation » étant donné leur passivité à cet égard- se sont avérés être beaucoup trop élevés. Sept nourrissons sur dix étaient au-delà des recommandations fixées à 400mg par jour. Certains en absorbaient même le double. Ces derniers mangeaient trois plus de pain que les enfants du groupe où la consommation de sel était la plus faible.

Les Drs Pauline Emmett et Vicky Cribb, à l’origine de ce travail, ont également constaté que ces nourrissons étaient nourris avec du lait de vache. Lequel contient 55mg de chlorure de sodium pour 100 g, au lieu de 15 mg/100 g dans le lait maternel… Voilà un travail qui donne à réfléchir. L’excès de sel en effet, peut altérer le bon développement du système rénal mais aussi induire une véritable addiction. A noter que pour l’heure, en France, il n’existe pas de données.

Partager cet article