Une banque mondiale… de cellules souches

09 juin 2004

Le Royaume-Uni vient de créer la première banque mondiale de cellules souches. Elles y seront manipulées et stockées dans les meilleures conditions. L’objectif affiché, c’est d’améliorer l’accès des équipes de chercheurs aux cellules souches.

La banque est placée sous l’autorité du  » National Institute for Biological Standards and Control, un organisme qui dépend directement du gouvernement britannique. De nombreuses banques de cellules existent déjà à travers le monde. Mais celle-ci est bien la première à proposer tous les types de cellules souches : embryonnaires, foetales et adultes.

Les cellules souches constituent un enjeu majeur pour la recherche de demain. Leur intérêt vient de ce qu’elles peuvent se multiplier et se reproduire indéfiniment, acquérant les propriétés de différents tissus à partir d’une seule cellule. Dans un avenir proche, elles pourraient ainsi permettre de réparer les tissus malades et endommagés, voire de les remplacer. Les domaines thérapeutiques ne manquent pas – diabète, maladies de Parkinson ou d’Alzheimer… – mais il reste énormément de travail avant qu’il soit possible de les utiliser à ces fins.

  • Source : BMJ, Vol. 328, 29 mai 2004

Aller à la barre d’outils