En matière de cardiologie, le CHRU de Lille fait office de précurseur. L’équipe de l’Institut Cœur Poumon vient en effet d’implanter pour la première fois en France un moniteur cardiaque connecté à un smartphone. En enregistrant automatiquement le rythme cardiaque du patient, il permet au cardiologue d’obtenir des données en temps réel.

Jusqu’à présent, les contrôles cardiologiques à distance se faisaient via des émetteurs encombrants et contraignants. Mais grâce aux nouvelles technologies, des chercheurs du CHRU de Lille espèrent faciliter la vie des patients… et des médecins.

Ainsi ont-ils créé un moniteur cardiaque implantable capable de communiquer de manière directe et sécurisée avec une application téléchargée sur le smartphone du patient. Ensuite, ces données sont envoyées aux cardiologues de l’Institut Cœur Poumon directement sur son mobile. « Cela leur permet de détecter toute anomalie, et de gérer celle-ci en instantané », commente le CHRU de Lille. Par « anomalies », comprenez « trouver la cause d’une syncope, de palpitations ou encore rechercher une fibrillation atriale. »

Lille, à la pointe de la télémédecine

En fait, ce dispositif n’est qu’un pas supplémentaire vers la généralisation de la télémédecine proposée par le CHRU de Lille. En effet, l’utilisation des technologies numériques pour soigner à distance est pratiquée depuis plusieurs années dans le nord. Aujourd’hui, 7 réseaux de télémédecine sont utilisés par les professionnels du CHRU pour effectuer à distance des consultations, de l’expertise, ou encore de la surveillance de dispositif médicaux comme c’est le cas ici.

Partager cet article