Bébé est là ? Pensez… contraception !

16 juin 2006

Après l’accouchement, l’allaitement retarde – de façon un peu aléatoire – la reprise de l’ovulation. Il est donc important de repenser sans délai à votre contraception. Le bonheur de la naissance ne doit pas être altéré par une nouvelle grossesse non désirée.

Or en France 3% des femmes débutent une grossesse moins de trois mois après avoir accouché. Même si cela paraît peu, c’est très excessif. Et c’est dommage, car dans la plupart des cas cette nouvelle grossesse n’était pas désirée.

Les femmes ignorent souvent qu’après l’accouchement, la fertilité revient au galop. De façon variable selon les cas mais, parfois, deux petites semaines suffisent ! La pilule est contre-indiquée aux femmes qui veulent allaiter. Les hormones passent dans le lait maternel… ce qui n’est pas génial pour Bébé. Mais il existe d’autres méthodes, en particulier le dispositif intra-utérin (DIU) que l’on appelait autrefois ” stérilet “. Les autorités l’estiment sous-utilisé, et militent pour qu’il soit davantage prescrit.

Ce petit dispositif de 3cm, généralement en plastique souple, est placé par le médecin dans la cavité utérine. Attention… il y a DIU et DIU ! Autrefois uniquement en cuivre, certains sont depuis peu complètement différents. Ils ont plus de points communs avec la pilule qu’avec les DIU classiques! Le fil de cuivre a été remplacé par un petit réservoir diffusant localement une hormone, à très petites doses. Ce DIU hormonal est plus efficace et, tout comme les pilules modernes, il réduit les règles en volume et intensité.

C’est un système très prisé par les jeunes mamans : avec l’arrivée du 1er enfant, les jeunes femmes sous pilule qui veulent ou doivent changer de contraception en conservent ainsi les bénéfices, sans la prise quotidienne. En plus, il n’y a plus à se poser la question : ai-je pris ou pas ma pilule ? Pendant 5 ans, il fera son petit travail contraceptif avec la même efficacité que dame pilule, les contraintes en moins.

    Aller à la barre d’outils