Besoin d’aller uriner la nuit ? Un risque d’hypertension artérielle

[16 avril 2019 - 17h34] [mis à jour le 16 avril 2019 à 17h37]

Se lever la nuit pour faire pipi pourrait être un signe d’alerte de l’hypertension artérielle. C’est la conclusion d’une équipe japonaise sur ce sujet. Les Japonais sont particulièrement à risque dans ce domaine, en raison de leur surconsommation de sel.

Il vous arrive souvent de vous lever la nuit pour aller au petit coin ? Peut-être souffrez-vous d’hypertension artérielle (HTA). C’est en tout cas le lien établi par l’équipe du Dr Satoshi Konno du Tohoku Rosai Hospital de Sendai au Japon.

« Les Japonais consomment beaucoup de sel (forte consommation de fruits de mer et de sauce soja ndlr) et souffrent donc logiquement davantage d’hypertension artérielle », soulignent les chercheurs. En effet, cette population ingère en moyenne 10 grammes par jour, contre une moyenne ailleurs dans le monde de 4 grammes.

Les scientifiques ont souhaité se pencher sur le lien entre nycturie – le fait de se lever pour uriner pendant la nuit – et le risque d’HTA. Pour ce faire, ils ont suivi 3 749 femmes et hommes. Leur pression artérielle a été mesurée et leur éventuelle nycturie relevée. Le résultat est probant : « se lever la nuit pour uriner est associé à un risque augmenté de 40% de souffrir d’une HTA », indiquent les scientifiques. Autre donnée, « ce risque est d’autant plus important que la personne se lève plus de fois par nuit », précisent-ils.

Les auteurs de ce travail soulignent toutefois que leurs résultats ne prouvent pas un lien de cause à effet entre la nycturie et l’HTA.

A noter : plus d’1 million d’individus souffrent d’une hypertension artérielle dans le monde.

Partager cet article