Si 80% des cancers de l’enfant peuvent être guéris dans les pays riches, la situation dans les pays à faibles ressources s’avère bien plus dramatique. Le Centre international de Recherche sur le cancer (CIRC) appelle à une mobilisation massive.

Les chiffres. Au total selon le CIRC, 215 000 cancers sont diagnostiqués chaque année dans le monde chez les moins de 15 ans. A ces cas s’ajoutent 85 000 autres diagnostics auprès des 15/19 ans.

Quels cancers ? Les enfants souffrent de cancers différents des adultes. Près de la moitié sont des tumeurs des cellules sanguines (leucémies et lymphomes). Suivent ensuite les cancers du système nerveux central et des tumeurs se développant à partir des tissus embryonnaires.

Quel est le niveau d’inégalité entre pays riches et pays pauvres ? En France par exemple, 80% des cancers de l’enfant connaissent une issue favorable. Mais dans les pays à faibles ressources, en raison du manque de sensibilisation, d’infrastructures médicales et de traitement efficaces, la proportion de décès peut être 4 fois plus élevée.

Quelles perspectives ? L’initiative mondiale de l’OMS vise à atteindre un taux de survie d’au moins 60% pour tous les enfants atteints de cancer dans le monde d’ici à 2030. Cela représente un doublement du taux de guérison actuel et surtout un million de vies supplémentaires sauvées au cours des dix prochaines années.

Partager cet article