Dans 40% des cas, le développement d’une tumeur trouve son origine dans le mode de vie. Pour tout savoir sur les facteurs de risque évitables, plongez-vous dans l’ouvrage « Cancer, quels risques ? ». Un livre pédagogique et grand public idéal pour nous sensibiliser à l’un des fléaux du 21e siècle. 

Dans son ouvrage « Cancer, quels risques ? », le Dr Martine Perez dresse le profil de tous les agents toxiques associé au développement d’une tumeur. En 207 pages, l’auteur commence par expliquer à quel point le cancer ne se déclare pas du jour au lendemain. Mais correspond plutôt à un processus qui s’installe en plusieurs années. Le Dr Perez passe ensuite en revue la dangerosité :

– De l’alimentation, notamment l’excès de sel, des aliments transformés et les conséquences d’un manque de fibres. L’idée reçue d’une nutrition anti-cancer est aussi argumentée : il n’existe pas d’aliments capables de combattre le risque de tumeur. En revanche, l’équilibre dans l’assiette contribue clairement à cette prévention ;

– Du tabac, en mettant l’accent sur le fait que 80% des cancers du poumon sont diagnostiqués chez des fumeurs. L’auteur fait aussi le lien entre le risque tumoral et la durée du tabagisme au cours d’une vie… ;

– Du soleil, avec un focus sur l’impact des rayons UVA et UVB sur l’épiderme, et plus précisément sur le pouvoir de ces derniers à léser l’ADN. ;

– Des virus… éclairage cette fois-ci avec le papillomavirus humain, sexuellement transmissible et largement impliqué dans la survenue d’un cancer du col de l’utérus. Le Dr Perez fait aussi le lien entre hépatites et cancer.

– Du travail : aujourd’hui  5% des cancers sont d’origine professionnelle. Il reste compliqué de confirmer cette cause. Mais certaines tumeurs proviennent d’une exposition particulière : c’est le cas du mésothéliome, un cancer de la plèvre très rare associé à l’amiante ;

– De l’environnement : un impact aujourd’hui de plus en plus médiatisé, celui de la dangerosité des perturbateurs endocriniens. Mais aussi de la pollution, responsable de 4% des cancers ;

– Des mauvaises ondes… autrement dit la dangerosité associée aux téléphones portables et aux antennes relais. Mais à quel point ces dispositifs du quotidien sont-ils réellement cancérogènes ? Le Dr Perez y répond…

Mais à toute maladie sa prévention… A la fin de l’ouvrage, tous les réflexes à mettre en place au quotidien pour se prémunir du risque de cancer sont récapitulés de façon claire. 

Partager cet article