Ces poils qui poussent… à consulter

[23 août 2010 - 10h56] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h40]

Selon les canons actuels de la mode, un petit duvet sur un corps de femme, ce n’est pas dramatique. Cependant, dès lors qu’une pilosité importante s’installe dans des zones habituellement imberbes, la chose est généralement moins bien vécue … Ces poils indésirables en fait, sont bien souvent le signe d’une hyperandrogénie. Celle-ci est due à un excès d’hormones mâles, les androgènes.

L’ hypertrichose et l’hirsutisme sont les deux formes les plus fréquentes de cette surabondance de poils. L’ hypertrichose se caractérise par une pilosité abondante dans les régions du corps où les femmes sont habituées à en observer. Le pubis et les aisselles en effet, sont particulièrement sensibles aux effets des androgènes. Les origines de l’hypertrichose peuvent être héréditaires ou ethniques. Certaines brunes, d’origine méditerranéenne par exemple, y sont plus volontiers sujettes. Ne pas confondre l’hypertrichose donc, avec l’hirsutisme. Ce dernier est une pathologie moins fréquente, définie comme le développement excessif de la pilosité dans des régions d’où elle est normalement absente chez la femme : le visage, les fesses et la « ligne blanche », ce trait vertical qui descend du nombril au pubis.

Selon le Dr Alain Tamborini, gynécologue à Paris, « ces deux affections sont le plus souvent bénignes. Elles ont des origines diverses. Par exemple, certains traitements hormonaux ou certaines pilules des anciennes générations peuvent entraîner, chez des femmes très réceptives, des manifestations cutanées d’hyper-androgénie : un excès de pilosité, une peau grasse ou de l’acné. Elles peuvent également être le fruit d’un trouble des ovaires ou des glandes surrénales » N’hésitez donc pas à en parler à votre gynécologue ou à votre médecin traitant.

Les soins dermatologiques. L’épilation à la cire, la pince à épiler ou le rasoir stimulent les follicules pilo-sébacés. Le poil qui repousse alors est plus dur. « Le seul moyen de se débarrasser des poils indésirables consiste en un traitement médical. Là encore, seul votre médecin traitant ou votre gynécologue seront en mesure de vous conseiller » continue le Dr Tamborini. «Vous pouvez également recourir à l’épilation électrique ou au laser, qui extrait les poils un par un, brûle et stérilise les follicules pilo-sébacés. »

Partager cet article