Chirurgie ambulatoire : la France en progrès

[30 janvier 2009 - 15h05] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h31]

En 2008 en France, environ 1,5 million d’interventions chirurgicales ont été réalisées en ambulatoire. C’est-à-dire sans hospitalisation.

C’est un progrès sensible, ce type de prise en charge progressant nettement : en 2008, les établissements de santé présentaient un taux de chirurgie ambulatoire de 54%, contre 49% en 2006 et 36% en 2000.
Les cliniques privées affichent un taux plus élevé (85%) que les hôpitaux publics (47%). Mais comme le précise l’Assurance-maladie dans un Etat des lieux de la chirurgie ambulatoire, « ces derniers enregistrent une progression sensible : +5,5 points entre le premier semestre 2006 et le premier semestre 2008 ».

Des disparités importantes sont toutefois constatées d’une région à l’autre. Ainsi le sud-est du pays et l’Ile de France enregistrent-ils les taux les plus élevés (entre 69% et 75%). En revanche, en Franche-Comté et en Auvergne (de 43% à 55%), la prise en charge ambulatoire est bien moins répandue.

Pour autant, les chiffres français demeurent éloignés de ceux observés par des pays comme l’Allemagne (61%) ou le Danemark (78%). Aux Etats-Unis et au Canada, le taux de chirurgie ambulatoire atteint respectivement 94% et 85%. Car « ce mode de prise en charge s’y est développé très tôt grâce à des incitations tarifaires fortes », conclut l’Assurance-maladie.

Partager cet article