Cigarette électronique : une porte ouverte sur la dépendance

[14 mars 2014 - 15h04] [mis à jour le 14 mars 2014 à 15h08]

La cigarette électronique est-elle un bon moyen pour stopper l’usage de la traditionnelle clope ? Pas si sûr si l’on en croit des chercheurs américains. Selon eux, elle ne dissuaderait pas les jeunes de fumer du vrai tabac. Pire, elle serait même une passerelle vers le tabagisme classique. Explications.

Depuis quelques années, la cigarette électronique connaît une popularité rapide, aux Etats-Unis, mais aussi en France. De l’autre côté de l’Atlantique, « 3,1% des adolescents avait déjà essayé la e-cigarette en 2011. Un an plus tard, ils étaient 6,5% » expliquent les chercheurs de l’Université de Californie (San Francisco) qui se sont penchés sur les habitudes de 40 000 collégiens et lycéens.

Selon Lauren Dutra, principal auteur de ce travail, « malgré les affirmations selon lesquelles la cigarette électronique aide à arrêter de fumer, nous avons découvert qu’elle est en fait associée à une consommation accrue de cigarettes (traditionnelles) chez les adolescents. » En clair, les fumeurs qui se sont laissés tentés par ce nouveau dispositif n’ont pas réduit leur consommation… bien au contraire.

Une passerelle vers la vraie clope

Dans un second temps, les auteurs se sont intéressés aux 20% des collégiens et 7% des lycéens vapoteurs qui jusqu’ici n’avaient jamais fumé. « Leur probabilité de se laisser tenter par une cigarette traditionnelle pendant le mois, le trimestre ou l’année à venir était plus élevée que chez ceux qui n’avaient jamais vapoté » expliquent-ils.  « L’e-cigarette agit probablement comme une passerelle vers une dépendance  à la nicotine chez les jeunes » conclut Lauren Dutra.

Partager cet article