Cigarettes électroniques : plus dangereuses que bénéfiques ?

[16 mars 2018 - 10h23] [mis à jour le 16 mars 2018 à 16h09]

La polémique scientifique autour de l’innocuité de la cigarette électronique est loin de partir en fumée. Une nouvelle étude américaine estime qu’elle serait plus dangereuse que bénéfique. L’argument ? Elle faciliterait l’entrée dans le tabagisme chez les adolescents.

Oui la cigarette électronique permet à des millions de fumeurs de sortir de leur addiction. Le Pr Samir Soneji du Dartmouth Institute for Health Policy and Clinical Practice (Etats-Unis) ne nie pas cet argument. « L’utilisation de la cigarette électronique n’augmente que très marginalement le nombre de fumeurs adultes. En revanche elle aide les fumeurs à s’arrêter dans cette population. » Mais dans le même temps, « les cigarettes électroniques peuvent faciliter l’initiation au tabagisme et causer des dommages substantiels chez les adolescents et les jeunes adultes une fois qu’ils ont goûté à la nicotine ».

La cigarette électronique crée de nouveaux fumeurs

Pour parvenir à ces conclusions, l’équipe du Pr Soneji a entrepris un travail d’envergure, s’appuyant sur les enquêtes nationales liées au tabagisme. Ils ont aussi passé en revue l’ensemble de la littérature scientifique portant sur le sujet. Objectif, calculer les années de vie gagnées ou perdues liées à la consommation de la cigarette électronique. Et le résultat ne plaide pas en faveur du vapotage. « Les cigarettes électroniques pourraient entraîner la perte de plus de 1,5 million d’années de vie aux Etats-Unis. Leur consommation risque d’augmenter considérablement le nombre d’adolescents et de jeunes adultes qui finalement fumeront des cigarettes », explique Soneji.

Partager cet article