L’huile de cannabis réduirait les symptômes des patients atteints de la maladie de Crohn. Un plus pour le bien-être au quotidien de patients souffrant de cette MICI. 

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) impactent le confort digestif des patients. Parmi elles, la maladie de Crohn, aujourd’hui traitée à l’aide de plusieurs molécules*. Des chercheurs israéliens viennent de mettre en avant les bénéfices de l’huile de cannabis.

Pour prouver cet impact, l’équipe du Dr Timma Naftali, gastroentérologue au Meir Medical Center**a recruté 46 patients atteints de la maladie de Crohn à un stade modéré. Pendant 8 semaines, tous les volontaires ont reçu des extraits de cannabis concentrés à 15% en cannabidiol (CBD) et à 4% en tétrahydrocannabinol (THC). Deux substances respectivement connues pour leurs effets apaisants. Un groupe contrôle de 46 personnes également diagnostiqués pour la maladie de Crohn, bénéficiant du traitement classique, a été composé.

La sévérité des symptômes et la qualité de vie ont été relevées avant, pendant et après l’étude. Et des examens réalisés par endoscopie ont permis de mesurer le degré d’inflammation intestinale au fil de l’étude.

65% de rémissions

Résultats, « des signes de rémissions cliniques ont été observés auprès de 65% des participants, contre 35% dans le groupe contrôle ». L’amélioration de la qualité de vie était notable chez les patients sous huile de cannabis uniquement.

Ce travail nous permet d’envisager « la piste selon laquelle le système endocannabinoïde constituerait une potentielle cible thérapeutique dans la prise en charge de la maladie de Crohn et autres maladies digestives ».

*anti-inflammatoires, stéroïdes, cortisone, suppresseurs du système immunitaire, thérapies biologiques, antibiotiques, anti-diarrhéiques
**Kfar Saba, Israël

Partager cet article