Des yaourts pour limiter les risques cardiovasculaires

[22 mars 2018 - 09h54] [mis à jour le 22 mars 2018 à 09h56]

Une nouvelle étude confirme que la santé cardiovasculaire se trouve (aussi) dans l’assiette. Selon des chercheurs américains, manger plus de 2 yaourts par semaine permettrait aux patients hypertendus de se préserver d’éventuelles complications.

L’hypertension artérielle touche plus d’un milliard de personnes dans le monde. Risque majeur d’accident cardiovasculaire, elle doit faire l’objet de mesures préventives, notamment sur le plan hygiéno-diététique. Si des essais cliniques ont déjà démontré les effets bénéfiques de la consommation de produits laitiers sur la santé cardiovasculaire, des scientifiques de la Harvard School of Public Health de Boston ont cherché à savoir si les yaourts – pris indépendamment – pouvaient spécifiquement présenter un intérêt.

Pour leur travail, ils se sont intéressés au profil de plus de 55 000 femmes âgées de 30 à 55 ans et issues de la Nurses’ Health Study américaine. Mais aussi à celui de 18 000 hommes de 40 à 75 ans. Tous souffrant d’hypertension artérielle.

Chacun des participants a rempli un questionnaire concernant ses habitudes alimentaires. Un document mis à jour tous les 4 ans jusqu’en 2006. Au cours du suivi, 3 300 cas de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral…) ont été relevés chez les femmes et 2 148 chez les hommes.

Deux yaourts par semaine…

Les chercheurs ont ainsi noté que les femmes qui consommaient au moins deux portions de yaourt de façon hebdomadaire présentaient 30% de risque en moins d’être victimes d’un infarctus du myocarde. Du côté des hommes, pour la même consommation, le danger était abaissé de 19%. Quant au risque d’AVC, il était inférieur de 20%, et ce pour les deux sexes.

« Nos résultats suggèrent que l’augmentation de la consommation de yaourt à long terme est associée à un risque plus faible de maladie cardiovasculaire chez les hommes et les femmes hypertendus », avancent les auteurs.

Côté explications, ils rappellent bien entendu les bienfaits du calcium tout en soulignant l’intérêt des probiotiques contenus dans les produits fermentés.

Partager cet article