Les résultats de la dernières enquête de la Smerep sur la santé des étudiants sont pour le moins inquiétants. Notamment en matière de prévention et d’addictions. Sans oublier le manque de moyens financiers sources de stress !

L’enquête «Santé des étudiants et lycéens » 2015 montre qu’une large majorité d’étudiants (92%) s’estime en bonne santé ! Problème, lorsqu’ils sont malades, 80% affirment ne pas aller consulter un médecin et 49% recourent à l’automédication.

Au total, un tiers des étudiants se disent stressés. En cause, leurs études, les problèmes financiers et leur santé ! Conséquences, 46% éprouvent des troubles du sommeil, 52% se sentent déprimés et 7% affirment avoir des pensées suicidaires.

Côté hygiène de vie, 65% des sondés sautent régulièrement un repas. Dans la région Ile-de-France, ils sont 73% dans ce cas. Fort logiquement, 90% des jeunes grignotent entre les repas. Par ailleurs, 48% déclarent consommer de l’alcool pour décompresser. Quant au cannabis, 33% des étudiants d’Ile-de-France indiquent y avoir déjà goûté, contre seulement 17% au niveau national.

Enfin les comportements à risque liés à la sexualité sont toujours présents alors que des campagnes de sensibilisation sont régulièrement développées. Plus de quatre étudiants sur dix n’utilisent pas systématiquement de préservatif – 57% des étudiants franciliens sont dans ce cas. Par ailleurs, lors d’un changement de partenaire, 71% des étudiants ne se font pas dépister.

Partager cet article