L'actualité sur...

Dossier Médical Personnel : convaincre encore et toujours…

[02 janvier 2007 - 15h42]

D. M. P. Trois lettres qui feront bientôt partie intégrante de notre quotidien. Initialement promis pour le 1er juillet 2007, le Dossier médical Personnel sera en principe généralisé au mois de novembre. A moins que de nouveaux retards ne soient signalés d’ici là…

Concrètement, il s’agit d’un dossier médical électronique. Mais comme il ne sera pas chez le médecin mais chez un « hébergeur », on ne pourra y accéder que via internet. « On » ? Le malade, évidemment. Mais aussi son médecin traitant, et en règle générale tous les médecins qu’il aura choisis. Mais aussi l’assurance maladie. Qui d’autre ? A ce jour, c’est l’incertitude… et aussi le débat.

La phase d’expérimentation, qui se déroulait dans 13 régions françaises, s’est achevée au 31 décembre. Une étape qui a fait ressortir d’indéniables bénéfices pour le patient. Mais qui n’a pas été non plus, sans poser quelques questions. A 6 mois de la mise en place, petit état des lieux.

Pour rappel, la vocation première du DMP, tel qu’il est défini par la loi de santé publique du 13 août 2004, est d’améliorer la qualité des soins. En facilitant la coordination et les échanges d’information entre professionnels de santé.

Autrement dit, il devrait éviter les répétitions d’actes inutiles. Mais aussi les interactions médicamenteuses. Chaque généraliste ou spécialiste consulté saura donc précisément quels médecins vous avez consultés. Et quels traitements vous suivez ou avez suivis.

Concrètement, votre DMP contiendra les informations suivantes : rapports et prescriptions de médecins, listes des médicaments délivrés, comptes-rendus de radiologie et d’analyses médicales, lettres de sortie d’hôpital, antécédents personnels médicaux et chirurgicaux. Mais aussi des données sur vos éventuelles allergies, vos vaccinations. Et même un espace personnel dans lequel vous pourrez noter des informations qui vous semblent importantes. Sur le don d’organes par exemple, sur le facteur rhésus ou même des questions que vous souhaitez poser à votre médecin.

Votre DMP vous appartiendra

A l’inverse, vous pourrez également « masquer » les données que vous ne souhaiterez pas voir figurer dans ce dossier. Un exemple ? Une dépression subie il y a plusieurs années… Enfin même si la motivation en est louable – il s’agit d’éviter tout fichage de patients – on regrettera sans doute que le dossier ne puisse contenir aucun élément relatif à des antécédents familiaux. Difficile dans ces conditions, de détecter un « terrain familial », bien utile pour cibler certains examens de dépistage…

Comme son nom l’indique, votre DMP vous appartiendra. Seuls les professionnels que vous aurez désignés pourront y accéder.

Bon à savoir également, la loi du 13 août 2004 n’impose pas le DMP. Mais si vous refusez d’en ouvrir un, les textes prévoient des pénalités. Comme pour le médecin traitant, auquel l’adhésion est théoriquement volontaire mais en réalité obligatoire. Autrement dit, vous serez moins bien remboursés.

Voilà donc pour la théorie. Passons à la pratique. A partir de l’exemple de la région des Pays de la Loire où des expérimentations ont été réalisées. Ce qu’il en ressort ? A six mois du début de la généralisation du DMP, il reste encore beaucoup de travail pour gagner la confiance des médecins. Et surtout des patients. Comme nous l’explique Gérard Allard, coordonnateur Santé de l’association UFC-Que Choisir, « il va falloir faire des efforts de communication pour convaincre. En particulier sur la sécurisation. Les patients craignent aussi une atteinte de leur vie privée et surtout un problème de déshumanisation de l’acte de soins. ».

Expliquer, convaincre, rassurer

Ce dernier argument peut paraître discutable, si l’on considère par exemple, que le DMP peut au contraire favoriser le dialogue médecin-patient. A condition naturellement, que les deux protagonistes soient familiers de l’outil informatique et d’Internet. La fameuse fracture numérique… « Tout le monde ne pourra pas faire vivre son DMP, faute d’accès à l’informatique » poursuit-il. Sa mise en place demandera du temps et des moyens ».

Des moyens donc pour expliquer, convaincre, rassurer. Notamment sur la sécurité. Maître d’ouvrage du projet, le Groupement d’Intérêt public DMP (GIP-DMP) nous a expliqué viser un niveau de sécurité au moins aussi élevé que celui du secteur bancaire. Ce qui n’est pas forcément une référence, à en juger par les mécomptes des utilisateurs de cartes bancaires.

Or dans six mois, les premiers DMP seront en ligne. Vous pourrez ouvrir le vôtre depuis votre domicile, à condition bien sûr de bénéficier d’une connexion à internet. Ou alors auprès de votre médecin, voire de votre pharmacien. Encore que ce point soit à l’étude. Tout comme la possibilité d’installer des guichets DMP dans les Caisses primaires d’Assurance Maladie ou les maisons de retraite.

Ensuite, l’accès s’effectuera lors d’une consultation médicale. Grâce à la carte professionnelle du médecin et votre carte vitale. Ou depuis votre domicile, ou de n’importe quel ordinateur relié à internet. Vous devrez alors entrer un identifiant, qui sera sans doute votre numéro de Sécurité sociale. Ainsi que 1 voire 2 mots de passe.

Inaccessible aux médecins du travail

Sachez enfin que votre dossier médical ne sera pas accessible aux médecins des compagnies d’assurances. Ce qui est rassurant. Mais pas non plus, si vous êtes toujours en activité- à votre médecin du travail. Or contrairement aux précédents, les médecins du travail prennent réellement en compte la dimension de santé de l’individu. Et le Dr Nicolas Brosset, médecin coordonnateur des services médicaux du groupe automobile PSA, voit là une occasion manquée d’améliorer le système de prévention. « Le médecin du travail est lié par le secret médical comme tout médecin. Donc à aucun moment, il ne communique d’éléments à un employeur. Il y a une certaine incohérence puisqu’on demande au médecin du travail de jouer une mission de prévention, mais on ne lui donne pas toutes les clés.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le DMP, rendez-vous sur le site www.d-m-p.org. Vous y découvrirez notamment les résultats d’un sondage CSA réalisé à la demande du GIP-DMP : Huit Français sur dix seraient favorables au DMP. Et 6 sur dix, prêts à en ouvrir un dès juillet 2007 ! Et vous ?

GIP-DMP, UFC-Que Choisir Pays-de-la-Loire, loi de santé publique du 13 août 2004

Vous êtes journaliste ? Obtenez plus d'informations en vous abonnant sur notre site professionnel agence-destinationsante.com

© 1996-2017 Destination Santé SAS - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

Nos precedentes depeches

Nos precedents dossiers

  • Le don d'organes pour sauver des vies

    En 10 ans, le nombre de patients en besoin d’une greffe a doublé en France. Aujourd’hui, 21 464 d'entre eux restent en attente. Pour sauver des vies, il est possible de faire don d'un ou plusieurs organes. Seuls les reins et les lobes pulmonaires et hépatiques peuvent l'être de son vivant. ......

    En savoir plus
  • Parents, mode d'emploi

    A chaque âge, les besoins de votre enfant évolue. Ainsi que les mesures de sécurité que vous devez mettre en oeuvre. Comment faciliter l'acquisition de la lecture? Comment l'aider dans son orientation scolaire? Ou encore quelle liberté lui accorder dans les aires de jeux? Les questions sont nom......

    En savoir plus
  • La rentrée en pleine santé!

    Allergies, poux, choix du sport ou des chaussures... Les thématiques de rentrée sont nombreuses et variées. Et elles concernent souvent la santé de votre enfant. Pour vous guider en cette période chargée, notre dossier fait le tour de ces questions.......

    En savoir plus
  • Les vacances d'été, le repos en toute sécurité

    Au bord de la mer, à la montagne ou encore dans un pays lointain, vos vacances estivales vont sûrement rimer avec soleil, baignades et randonnées. Pour tous les types de congés, les recommandations en matière de prudence sont les mêmes. Protection solaire impérative, hydratation et surveillan......

    En savoir plus
  • Canicule: sous le signe de la chaleur

    Depuis quelques années, les épisodes de canicule se répètent au cours du printemps et de l'été. Des périodes de plusieurs jours durant lesquelles les températures frôlent les 40°C la journée et ne descendent pas en-dessous de 20°C la nuit. Une véritable épreuve pour le corps humain. C'......

    En savoir plus
  • Ramadan, le jeûne en toute sécurité

    Cette année, le ramadan a commencé le vendredi 26 mai. Cette tradition de la religion musulmane correspond au neuvième mois du calendrier hégirien. Pendant tout le mois, les musulmans ayant l'âge requis doivent s'abstenir de manger, boire, fumer et entretenir de relations sexuelles de l'aube......

    En savoir plus
  • La grossesse, 9 mois pour la vie

    Lorsqu'elle est désirée, la grossesse est un moment de bonheur. Mais son déroulement n'est pas forcément une sinécure. Diabète gestationnel, risque d'hypertension artérielle, toxicité de nombreux médicaments... Les femmes enceintes souffrent de nombreux maux  spécifiques et doivent être ......

    En savoir plus
  • Election présidentielle : 5 candidats passent l’oral « santé »

    Ce mardi 21 février, cinq candidats en lice pour la présidentielle 2017 ont présenté leur stratégie en matière de santé dans le cadre d’un grand oral organisé par la Mutualité française. De la généralisation du tiers payant à la lutte contre les déserts médicaux en passant par le d......

    En savoir plus
  • Tout savoir sur la sexualité

    Amour, désir, plaisir, sensualité... La sexualité peut souvent être (et c'est heureux!) une source d'épanouissement. Mais elle est également parfois associée à des troubles - de la libido notamment -, et à un mécontentement individuel et/ou du couple. Alors, notre dossier fait le tour de c......

    En savoir plus
  • Les résolutions santé pour 2017

    Une nouvelle année commence. L'équipe de Destination Santé vous la souhaite excellente. Mais surtout, en très bonne santé! Pour vous aider à conserver la forme physique et morale, voici quelques articles de conseils. A vous de les appliquer!......

    En savoir plus
  • Des fêtes de fin d'année réussies!

    Les cadeaux du Père-Noël, la bûche au chocolat et les réveillons en famille ou entre amis. Les fêtes de fin d'année sont synonymes de bonheur, de plaisir et de convivialité. Toutefois, elles induisent quelques risques, souvent bénins mais parfois plus graves. Alors, comment s'amuser sans exa......

    En savoir plus
  • L'automne, une saison pour se préparer à l'hiver

    L'automne est la belle saison pour les châtaignes, les champignons et les couleurs. Mais aussi pour les acariens - et donc les allergies - ainsi que les microbes qui profitent de la baisse (modérée cette année) des températures. De plus, l'automne est aussi le moment de réviser vos installatio......

    En savoir plus
  • Contre le cancer, recherche et prévention

    Du sein, de la prostate, de la peau ou encore du pancréas. Le cancer affecte tous les organes et peut encore aujourd'hui être mortel. Malgré les avancées médicales, la maladie continue de faire des ravages. La recherche est, avec la prévention, un des piliers de la lutte contre tous les cancer......

    En savoir plus
  • La rentrée, du bon pied

    Comme chaque année, septembre rime avec rentrée scolaire. Quel que soit son âge, cette période peut être difficile et stressante. Pour que, matériellement et psychologiquement, votre petit débute cette année dans les meilleures conditions, suivez nos conseils pratiques. En matière d'équipe......

    En savoir plus
  • Sous le soleil exactement

    L'été pointe enfin le bout de son nez avec les rayons du soleil et des températures en hausse. Comment profiter de la belle saison et des congés sans mettre votre santé en danger? Découvrez tous nos conseils dans ce dossier aux couleurs de l'été! Protection solaire, équipement, cosmétique,......

    En savoir plus
  • Prématurité : prendre soin des bébés fragiles

    Toute naissance survenant avant 37 semaines d’aménorrhée, soit 35 semaines de grossesse est considérée comme prématurée. L'enfant n'est pas toujours prêt à venir au monde et nécessite un soutien physique et aussi psychologique pour survivre. Souvent spontanée, elle peut aussi être indui......

    En savoir plus
  • Une nouvelle saison d'allergies...

    Comme chaque année, à l'arrivée du printemps, et parfois un peu plus tôt, pollens et graminées reviennent. Avec eux, les allergies respiratoires et de contact réapparaissent. Ceux qui en souffrent savent qu'il est difficile de vivre avec ce handicap. Des solutions existent, parmi lesquelles la......

    En savoir plus
  • Pour les sports d'hiver, préparation physique et conseils pratiques

    Vous avez prévu quelques jours à la montagne ? Quelle excellente idée! D'autant que la neige a enfin décidé de tomber sur les sommets. Pour réduire le risque d'accident et de blessure, pensez à vous préparer physiquement avant de dévaler les premières pistes. Même si vous êtes bon skieur......

    En savoir plus
  • Des fêtes de fin d'année pour petits et grands!

    Chaque année, le mois de décembre est synonyme de fêtes. Noël traditionnellement passé en famille, le réveillon du Nouvel An souvent célébré entre amis. La fête commence parfois dès le début du dernier mois de l'année pour les petits qui ouvrent chaque jour une case de leur calendrier d......

    En savoir plus
  • Canicule: comment supporter les grandes chaleurs

    Avec des températures dépassant parfois 35°C, les épisodes de chaleur voire de canicule induisent des risques pour la santé. Coup de chaleur, insolation, déshydratation... Afin d'éviter de subir ces désagrément qui peuvent être graves, voire fatals pour les plus fragiles, respectez quelque......

    En savoir plus
  • Ebola, une épidémie "incontrôlable"?

    Une flambée de fièvre hémorragique Ebola est apparue en mars 2014 en Guinée-Conakry. Depuis, ce virus n'a cessé de s'étendre pour faire de nouvelles victimes dans les pays limitrophe, le Libéria et la Sierra Leone. Retrouvez ci-dessous nos articles relatifs à cette épidémie. ......

    En savoir plus