Du sport pour une meilleure libido ?

[22 juin 2018 - 14h35]

Le sport stimule le muscle cardiaque, la forme physique et chasse le stress. Mais ce cocktail de bienfaits permet-il aussi de booster la libido ?

Une activité physique régulière est bénéfique pour la santé. Mais ces bienfaits concernent-ils aussi la sexualité ? La libido peut-elle être stimulée par des séances de sport ? Il semble que la réponse soit plutôt positive même si « le sujet a été très peu étudié », note le Dr Bou Jaoudé. Toutefois, « quelques travaux nous permettent de conclure qu’une activité physique régulière a un impact positif sur la fonction sexuelle ».

Dans le détail, « il a été démontré, chez l’homme d’abord, que plus le niveau d’activité hebdomadaire augmente plus les scores de la fonction érectile s’améliorent », explique-t-il. Chez la femme, c’est la satisfaction sexuelle qui est évaluée, par le biais d’un questionnaire appelé index de fonction sexuelle féminine. Une étude a ainsi démontré qu’après trois mois de séances de pilates répétées 3 à 4 fois par semaine, le score obtenu était largement plus élevé.

« Ces bénéfices sont d’autant plus importants dans le cas de petites difficultés sexuelles ou de maladies chroniques comme le diabète, les troubles hormonaux ou encore la dépression », note Gilbert Bou Jaoudé.

Quel sport et à quelle fréquence ?

Pour obtenir un réel bénéfice sur la libido, la régularité de l’activité est essentielle. « Globalement, vous devrez pratiquer au moins 2 à 3 fois par semaine pendant 30 à 40 minutes la marche, la natation, la course à pied ou encore du yoga », recommande Gilbert Bou Jaoudé. Pour autant, à l’inverse, une activité trop intense et fréquente peut avoir un effet négatif.

A partir de quand en fait-on trop ? « La limite maximum est plus difficile à établir car elle dépend du niveau d’entraînement de chacun », souligne-t-il. De manière empirique, « lorsque l’entraînement devient vraiment épuisant et que la récupération est très longue ». A noter que « si chez les sportives de haut niveau, l’entraînement peut provoquer une chute de la libido, les sportifs peuvent bénéficier d’une majoration de celle-ci, en raison de la surproduction de testostérone ».

Des hypothèses plausibles

Voici d’ailleurs une des hypothèses explicatives aux bienfaits de l’activité physique sur la sexualité. La production de testostérone, augmentée par le sport, qui constitue l’hormone principale de la libido.

L’autre cause se situe dans « la production des neurotransmetteurs comme la sérotonine, l’adrénaline ou encore la dopamine, également impliqués dans la fonction sexuelle et l’état de l’humeur », ajoute-t-il.

Enfin, l’aspect psychologique est primordial. « Faire du sport améliore l’image de soi, ainsi que le regard des autres », insiste le Dr Bou Jaoudé. Ce qui impacte directement la sexualité.

Partager cet article