Ebola : feu vert pour un vaccin

[13 novembre 2019 - 15h00]

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a pour la première fois « préqualifié » un vaccin contre le virus Ebola. Cela signifie que ce vaccin est conforme aux normes en matière de qualité, de sécurité et d’efficacité.

Il y a 48 heures, la Commission européenne décidait – après recommandations de l’Agence européenne du médicament – d’octroyer une autorisation de mise sur le marché à un vaccin destiné à lutter contre le virus Ebola.

Aujourd’hui, l’OMS emboîte le pas à la Commission et « préqualifie » ce même vaccin nommé Ervebo et fabriqué par le laboratoire Merck.

A quoi sert cette « préqualification » ?

C’est en fait une étape cruciale dans la lutte contre la fièvre hémorragique puisqu’elle devrait permettre « d’accélérer l’homologation du vaccin, son accès et son déploiement dans les pays les plus exposés ».

« C’est une étape historique pour faire en sorte que les personnes qui en ont le plus besoin aient accès à ce vaccin qui sauve des vies », s’est ainsi réjoui le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. « Rappelons qu’il y a cinq ans, nous n’avions ni vaccin ni traitement contre Ebola. »

A noter : Au 13 novembre 2019, le nombre de cas d’Ebola s’élève à 3 287 en République Démocratique du Congo, qui subit depuis des mois une flambée de cette fièvre hémorragique. Au total, elle a fait 2 192 morts.

Partager cet article